Accueil > Actualités > Ambiance « Lido » au réveillon du comité des fêtes

Ambiance « Lido » au réveillon du comité des fêtes

jeudi 2 janvier 2020, par Mairie


Répondant à l’invitation du comité des fêtes d’Angy, 200 personnes ont garni la salle multifonction pour partager le réveillon de fin d’année mardi 31 décembre 2019.

C’est à la troupe Aramis emmenée par la chanteuse Martine Ower qu’avait été confié le soin de changer d’année dans une ambiance festive et débridée avec son spectacle "Lido".

Au début de la soirée animée par Steph, Martine Ower a fait apprécier sa belle voix avec « Paris c’est Magique » puis « New York, New York » ou encore « Hello Dolly ».

Il n’a pas fallu longtemps avant que la piste ne soit investie par les convives.

Accompagné par les danseuses, Jean-Louis a notamment interprété « Le géant de papier » de Jean-Jacques Lafon.

Martine Ower a enchaîné les pots-pourris des plus grands succès de Dalida, Joe Dassin, Sylvie Vartan et bien sûr Michèle Torr dont elle est le sosie officiel.

La première partie du spectacle a duré une heure pendant laquelle l’équipe de SOS Cuisine, renforcée par les élèves de la section Hôtellerie-Restauration du lycée Roberval de Breuil-le-Vert, a servi un repas de fêtes.

La seconde partie s’est avérée encore plus ardente, et des spectateurs ont été invités par les danseuses de la troupe.

Au fil de leurs prestations, les tenues de danseuses se sont singulièrement allégées.

Impossible d’échapper au traditionnel madison.


Entre deux tableaux des danseuses, les chanteurs sont passés de Patrick Bruel à Mike Brant, de Dick Rivers à Michel Fugain.

Les tubes de Johnny Hallyday n’ont pas été oubliés.

L’incontournable French Cancan était de mise.

Les danseuses ont prolongé le show dans la salle…

…et même sur les tables !

Comme le chante Eddy Mitchell, il a été recommandé de ne pas faire de « Boogie-woogie avant la prière du soir ».

Au final, la troupe Aramis a fait monter sur scène la maire d’Angy et l’équipe du comité des fêtes pour un gospel endiablé.

A minuit, sous une pluie de cotillons, le terme du compte à rebours a déclenché les embrassades.

Et pendant plus de trois heures, Steph DJ a ensuite su motiver danseurs et danseuses grâce à un répertoire adapté.

Partager